Paranormal et Parapsychologie

Discussions paranormales, partage d'expérience, travaux ésotériques, aides et conseils.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Parlons de paranormal : chapitre 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parlons de paranormal : chapitre 1   Lun 07 Jan 2008, 17:34

waouh super ce post ...bientot on va t'appeler maitre lol! lol! lol!

en tout cas ,c'est un super boulot .merci.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parlons de paranormal : chapitre 1   Lun 07 Jan 2008, 18:44

Ah oui là bravo Eolian, on voit que tu t'es laché sur ce coup là.

Merci de mettre tes dons d'écrivains (ou compétences :p) à notre service.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parlons de paranormal : chapitre 1   Lun 07 Jan 2008, 21:35

Bravo Eolian

C'est super intéressant, quel travail

Merci beaucoup

Florianne
Revenir en haut Aller en bas
Eoliann

avatar

Masculin
Nombre de messages : 240
Age : 43
Localisation : Taverny
Loisirs : Paranormal, photo, poésie
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Parlons de paranormal : chapitre 2   Mer 09 Jan 2008, 17:37

Quelques détails sur les guides

Un fait important à connaître, les guides ne sont pas infaillibles et obéissent à une sorte de hiérarchie. Pas comme nous l’entendons humainement parlant. Mais plutôt comme une échelle au niveau du potentiel de chaque guide. Eux aussi sont parfois sujets à des manifestations supérieures. Et parfois cela se traduit par le blocage de leurs capacités inhérentes

C’est pourquoi, dans de rares cas, il faudra œuvrer pour « libérer » un guide, ou au mieux, lui donner les moyens de se libérer en lui octroyant un gain d’énergie supplémentaire. A notre niveau c’est plutôt délicat, voire impossible. Libérer un guide revient à éloigner les forces qui l’empêchent d’agir correctement. Il s’agit d’effectuer un exorcisme mais ce dernier n’aura qu’un effet ponctuel car cela n’augmentera pas sa protection, ni son potentiel. Ce guide sera susceptible d’être à nouveau sollicité. C’est pourquoi il est préférable de faire appel à un ou plusieurs autres guides pour l’épauler. Cette pratique est peu courante mais elle se révèle utile et efficace en cas de besoin.

Un guide c’est avant tout un proche décédé, un parfait inconnu, une entité ou toute autre chose. Attention toutefois à ne pas confondre guide et ange. Le guide peut s’avérer bon ou pas. Il opère selon sa propre ligne de conduite. Donc il peu influencer en bien ou en mal les personnes dont il a la charge. Après, il est vrai que chacun agit selon sa conscience, la moralité est aussi une question de point de vue. Personne n’est obligé de suivre les conseils des guides. Il ne délivre aucun ordre, il ne fait qu’informer.

Le guide intervient le plus souvent par des flashs suggérés aux personnes concernées. Il utilise aussi le langage des rêves. Ce qui est parfois déroutant et difficilement interprétable. Il existe d’autres moyens de communication avec les guides : écriture automatique, peinture médiumnique entre autre. Il y a aussi des signes particuliers mais pas toujours évident à déceler dans un environnement quotidien.

Le guide est là pour « influencer » de manière subtile. Mais dans des cas extrêmes, il peut agir directement dans notre plan matériel. Faire appel à un guide pour de basses requêtes n’est pas conseillé. Les traditionnels « argent, amour, travail » sont à éviter.

Le terme « guide » est assez courant parmi les adeptes du paranormal. Mais on peut aussi l’assimiler à un ange-gardien. Bien qu’il y ait des différences évidentes dans leurs fonctions respectives. Un ange-gardien ne sera pas obligatoirement un guide. Nous avons tous un ou plusieurs guides (sauf exception) Mais beaucoup de gens n’en on pas conscience. Leur « influence subtile » est justement faite pour ne pas empiéter sur le fameux libre-arbitre. Nous préservons avec les guides, notre pouvoir de décision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parlons de paranormal : chapitre 1   Mer 09 Jan 2008, 18:31

merci ,bcq pour ce post.
Revenir en haut Aller en bas
Julia

avatar

Féminin
Nombre de messages : 207
Age : 40
Localisation : Comme d'habitude, la tête dans les étoiles
Emploi : Assistante de direction
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: Parlons de paranormal : chapitre 1   Jeu 10 Jan 2008, 13:16

euuuh pure question totalement idiote,

tu dit "le guide intervient pour l'écriture automatique, etc..."

mais il n'y a pas que le guide.. il y a aussi le bas astral?

là tu parles bien que des guides? comment les contacter et comment ils viennent à nous?

en attendant ! bravo pour ce travail clair, construit et intéressant !

merci man !

_________________
rose  Julia rose   Don't worry, be happy !
« Cueille le jour sans te soucier du lendemain » [b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parlons de paranormal : chapitre 1   Jeu 10 Jan 2008, 15:09

juste merci eolian

c'est du bon boulot!
bisous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parlons de paranormal : chapitre 1   Jeu 10 Jan 2008, 16:19

Julia a écrit:
comment les contacter et comment ils viennent à nous?


En ce qui concernne de la maniére de les contacter, je dirai plutot que ce sont eux qui nous contactent plutot que l'inverse, aprés on s'en rend compte ou pas et à partir de là une "réelle" relation peut s'établir.

Et la maniére dont ils viennent à nous est expliquer dans le post d'Eolian Wink

Eolian a écrit:
Le guide intervient le plus souvent par des flashs suggérés aux personnes concernées. Il utilise aussi le langage des rêves. Ce qui est parfois déroutant et difficilement interprétable. Il existe d’autres moyens de communication avec les guides : écriture automatique, peinture médiumnique entre autre. Il y a aussi des signes particuliers mais pas toujours évident à déceler dans un environnement quotidien.


Aprés je veux bien connaitre le point de vue sur la maniére de les contacter d'Eolian
Revenir en haut Aller en bas
Eoliann

avatar

Masculin
Nombre de messages : 240
Age : 43
Localisation : Taverny
Loisirs : Paranormal, photo, poésie
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Parlons de paranormal : chapitre 1   Jeu 10 Jan 2008, 18:44

Julia a écrit:
euuuh pure question totalement idiote,

tu dit "le guide intervient pour l'écriture automatique, etc..."

mais il n'y a pas que le guide.. il y a aussi le bas astral?

là tu parles bien que des guides? comment les contacter et comment ils viennent à nous?

en attendant ! bravo pour ce travail clair, construit et intéressant !

merci man !

Attention, dans le texte je ne parle QUE des guides. Je dis qu'il est possible de communiquer avec eux par écriture auto.
(je te ferais un article sur le bas astral très bientôt)

Pour les contacter, c'est simple, on ne peut pas vraiment. Ce sont eux qui se manifestent. Ils faut être attentif aux signes. Et surtout il faut leur parler régulièrement, même si tu ne sens pas leur présence.

Ils viennent à nous parce qu'ils ont comme mission de nous servir de "guide" Ils sont liés aux vivants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eoliann

avatar

Masculin
Nombre de messages : 240
Age : 43
Localisation : Taverny
Loisirs : Paranormal, photo, poésie
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Parlons de paranormal : chapitre 1   Jeu 10 Jan 2008, 18:46

[/quote]

Aprés je veux bien connaitre le point de vue sur la maniére de les contacter d'Eolian[/quote]

Ok ange. Je vais faire un complément pour ce post. Je pense que ça poourra servir à tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eoliann

avatar

Masculin
Nombre de messages : 240
Age : 43
Localisation : Taverny
Loisirs : Paranormal, photo, poésie
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Parlons de paranormal : chapitre 3   Jeu 10 Jan 2008, 18:49

En attendant, un petit mot sur l’Empathie

Dans le chapitre 1 j’ai fait allusion à cette fameuse empathie que certains d’entre nous connaissent bien. Pourtant elle reste relativement méconnue. En résumé, l’empathie est un ressenti de l’état affectif d’une autre personne. Les initiés ont sans doute déjà entendu parler du terme « empathie cognitive ». En fait c’est assez simple à comprendre. Nous possédons une part d’intellect et une part d’imaginaire. L’empathie, contrairement à ce que l’on pourrait penser fait intervenir cet intellect. Car il s’agit en réalité d’une compréhension approfondie des émotions d’autrui. Parfois au point de ressentir en soi et de vivre, les mêmes émotions.

Le mélange « compréhension » et « ressenti » donne une toute autre dimension à l’empathie. Cela revient à ressentir toutes sortes d’émotions et de sentiments divers. Douleur, plaisir, peur, joie, stress, tendresse, confusion etc.…. Le panel de ressentis est immense. Il est vrai que nous ne sommes pas tous sensible de la même manière. Mais cette sensibilité est changeante, elle s’adapte à l’émotion de la personne que l’on ressent. C’est un flux continu de sentiments parfois ambigus parce qu’ils ne sont pas toujours complémentaires avec nos propres sentiments à un moment précis. C’est une expérience à la fois personnelle et très intérieure.

L’empathie laisse de coté la personnalité (en partie) pour adopter celle d’autrui. Et il faut une grande force de caractère pour se détacher de cette influence lorsqu’on souhaite justement cesser le transfert. L’empathie est un processus naturel. Je dirais même qu’elle est dérivée de nos vieux instincts. C’est pourquoi il ne faut pas chercher à l’acquérir. Ce n’est pas un don mais une compétence plus ou moins développée selon les individus. Certaines pratiques spirituelles peuvent permettre d’améliorer le contrôle (je pense même que c’est nécessaire) Le but étant de se familiariser avec cette « connaissance subtile » En fait, l’expérience et le vécu déterminent la capacité à mieux comprendre et contrôler les compétences empathiques, cognitive et/ou pré-cognitive. Tout est lié, il ne faut pas l’oublier.

Il est vrai que parfois, l’empathie se dévoile de manière inattendue. Cela peut apporter un choc psychologique sur des personnes qui ne savent pas ce qui leur arrive. Et souvent elles vivent mal leur empathie parce que la comprendre et la contrôler est d’une grande complexité.
Avant tout, il faut avoir conscience qu’il s’agit d’empathie. Sans cela, le cheminement est impossible. D’autres ont du mal à différencier leurs émotions de celles qu’elles ressentent dans leur environnement. Et c’est en cela que l’empathie est dangereuse. (Je dresse un portrait alarmiste mais c’est la réalité, même si ce n’est pas la majorité des empathes qui est concernée)

L’empathie fonctionne par transmission d’ondes (du moins c’est l’une des hypothèses que nous avançons) Ondes émises par les gens qui nous entoure. Des empathes ne sont que des récepteurs. Cette compétence change radicalement notre perception de l’environnement et des énergies qui circulent. Car il est possible de ressentir aussi des énergies qui ne proviennent pas de personnes vivantes. Mais aussi tout ce qui peut justement emmagasiner de l’énergie. Les objets, le règne minéral et végétal.

L’empathie peut aider à mieux contrôler les compétences médiumniques. Cela recèle bien évidemment des avantages et des inconvénients non négligeables. En commençant par les inconvénients :

- Sensibilité accrue ou hypersensibilité
- Subir les émotions qui ne nous appartiennent pas
- Difficulté à contrôler cette empathie
- Cas de déprime possible, voire de dépression

Finissons par les avantages

- Sensibilité accrue ou hypersensibilité
- Facilité à ressentir et utiliser les énergies
- Perception différente de l’environnement et du monde du vivant
- Conscience de ses propres énergies et compétences inhérentes

Cela ne change rien au fait que la vie se passe normalement. L’empathie donne simplement des indications supplémentaires et/ou complémentaires sur l’environnement. Ce qui permet de réagir en conséquence face à une situation que vous avez pu identifier de manière un peu plus limpide.

En conclusion je dirais qu’il faut considérer l’empathie comme un outil psychique. Certes difficile à contrôler mais il faut apprendre à vivre avec. Une fois en phase avec sa propre empathie, nombre de possibilités sont mises en avant. A condition (comme toujours) de l’utiliser à bon escient, avec le souci du bien d’autrui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Parlons de paranormal : chapitre 1   

Revenir en haut Aller en bas
 
Parlons de paranormal : chapitre 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Examen de la lettre de Paul aux Romains chapitre 6
» films d'horreur, d'épouvante, de paranormal
» hergé et le paranormal
» ma vie paranormal
» schizophrénie,maladie mentale, ou paranormal?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paranormal et Parapsychologie :: II - PARAPSYCHOLOGIE ET PARANORMAL :: PARLONS DE PARANORMAL SANS LANGUE DE BOIS-
Sauter vers: